Les femmes dans le ministère

Publié le 4 Avr 2011
b
50 vues
Télécharger le document en PDF
Publié le 4 Avr 2011
b
50 vues
Télécharger le document en PDF

Quelle place l’Eglise laisse-t-elle aux femmes? Peuvent-elles enseigner? Peuvent-elles participer au leadership de l’Eglise? Le Nouveau Testament est-il réellement ouvert à cela? Et Paul l’apôtre? Certains ont répondu oui clairement comme par exemple l »Armée du Salut. Elle annonce le 21 janvier 2011 qu’une femme, du nom de Linda Bond sera la nouvelle dirigeante  mondiale du mouvement.

Et c’est la troisième fois que cela se passe dans l’histoire de l’Armée du salut. Car, dès sa constitution en 1878, hommes ou femmes, peuvent  accéder à n’importe quel poste de responsabilité. Car l’accès à un poste de responsabilté n’est pas lié au genre sexuel, mais à l’appel, au caractère, aux dons et aux compétences. Mais qu’en est-il des autres églises? En particulier dans le monde francophone?  Des pas en avant ont été fait, des femmes parfois prêchent, mais pas partout, font partie du conseil de l’église, mais pas partout, sont pasteures, mais ce n’est pas un acquis dans toute les dénominations.

Quand on dit non! aux femmes par rapport à certaines positions dans l’église, on invoque des textes du Nouveau Testament, ceux de Paul en particulier comme par exemple.  » Je ne permets pas à la femme d’enseigner » ou bien « Que les femmes se taisent dans l’assemblée »!!! On se réfère donc à Paul. Serait-il mysogyne, patriarcal et donc à relativiser?  Ou bien au contraire par ces paroles défend-il des absolus valables pour tous les  temps et pour toutes les églises chrétiennes?

Plusieurs ont jugé utile de reprendre le dossier dans la rencontre Transvision 2008 regroupant responsables évangéliques d’oeuvres et d’églises. Je me suis attelé à la tâche et j’ai fait plusieurs découvertes formidables en chemin. J’ai rencontré un Paul incroyablement ouvert à l’égard du ministère féminin, et ceci dans plusieurs textes totalement clairs mais qui sont  peu mis à contribution dans le débat. Alors j’ai voulu partager mes « perles » pour aider les femmes à lire Paul de manière neuve et stimulante, pour aider  les hommes à faire un chemin d’ouverture continuée et enfin pour offrir aux uns et aux autres un résumé de fondations bibliques solides. appuyés sur une exègèse historiquement informée, sérieuse et récente. La bibliographie est abondante!

Le but  ultime est bien entendu de contribuer à ce qu’hommes et femmes ensemble puissent en équipe, servir dans leurs dons dans l’Eglise qui tient son appel et sa mission  du Dieu que nous aimons.